retour à la page d'accueil formulaire de contact plan du site (sitemap)

Fondation valaisanne en faveur des personnes handicapées mentales

Accueil » Présentation » Présentation de la Fondation

Présentation de la Fondation

La Fondation

A ce jour, la Fondation valaisanne en faveur des personnes handicapées mentales (FOVAHM) comprend selon l'organigramme.

 

Sigle Dénomination Lieu Capacité d'accueil
  Home Pierre-à-Voir Saxon 44
  Home la Pommeraie Sion 21
  Centre la Meunière Collombey 31
  Foyer Maison Rouge Sierre 12
  Foyer la Dixence Sion 11
  Appartements Sion 14
  Villa la Taure Saxon 9
  Appartements Martigny 9
  Appartements Collombey 5
       
CFJA Centre de Formation pour Jeunes Adultes Sion 20
       
Ateliers Sierre 10

Sion 86

Saxon 56
  Collombey - St-Maurice - Martigny  56
Ateliers intégrés Collombey - Martigny - Conthey - Sion  32
       
CJA Centres de Jour Ateliers Sion - Sierre 16
Saxon 16
Collombey 12
       
CFP Centre de Formation et de Perfectionnement tous les sites en fonction des besoins

 

Les personnes handicapées mentales accueillies dans les différentes structures, sont admises selon les critères suivants :

  • avoir 18 ans au moins
  • être au bénéfice de l'Assurance Invalidité
  • pouvoir être occupées en atelier mais ne demandant pas un accompagnement de type médicalisé

Si dans le cadre de cette présentation, nous ne nous attarderons pas sur les étiologies de la déficience mentale et sur la nature et les manifestations des troubles et des déficits, nous pouvons toutefois souligner que celles-ci sont nombreuses et complexes et que chaque cas ne relève pas de la même gravité.

Organisation contenu et mode d'accompagnement

Pour éviter à la personne handicapée mentale l'inactivité, favoriser une intégration sociale et économique, développer ses facultés aussi minimes soient-elles, accroître autant que possible son autonomie et son épanouissement, lui permettre de se réaliser aussi par une activité constructive et productive, chacune a droit à un accompagnement et à des occupations adaptées.

La FOVAHM est organisée en secteurs :

1. Le secteur socioéducatif

Il concerne l'accompagnement des personnes handicapées par des éducatrices (teurs). Ce secteur se compose essentiellement des unités de vie des homes PIERRE-A-VOIR, de la POMMERAIE, et de la MEUNIERE.

Lorsqu'il s'agit d'adultes, doit-on parler d'éducation, d'animation ou d'accompagnement ?  S'il est difficile de se définir précisément sur le sujet, nous devons toutefois admettre que, même adulte, la personne handicapée a la possibilité et le besoin de consolider ses acquisitions, de poursuivre une évolution et d'améliorer sa condition dans le sens de l'autonomie, de l'épanouissement et de l'intégration.

Le rôle de l'éducateur ne se limite pas seulement à assurer une présence en tant que « surveillant ». Il doit surtout, par l'accompagnement des faits et des gestes de la vie quotidienne, permettre à la personne handicapée de s'exprimer, de créer, de vivre dignement et pleinement.

2. Le secteur socioprofessionnel

Il touche l'occupation des personnes handicapées par des maîtres socio-professionnels, dans un cadre protégé.

Pour l'Office Fédéral des Assurances Sociales (OFAS), « les ateliers sont considérés comme des cellules de production à caractère industriel ou artisanal dont le but principal est l'occupation de personnes ne pouvant exercer ailleurs une activité lucrative ».

Aussi un effort particulier a été entrepris dans la recherche de débouchés et pour l'adaptation des travaux exécutés en rapport avec les aspirations et les possibilités de chaque travailleur handicapé. Dans toutes les cellules de production, nous visons à assurer l'occupation par une activité principale de base (fabrication propre ou travail de sous-traitance) et de compléter celle-ci par un certain nombre d'autres activités en rapport avec l'équipement existant.

Nous désirons enfin que les articles de notre fabrication se commercialisent grâce à leur qualité et par la compétitivité des prix. Nous nous interdisons le doux confort marginalisant du label « article confectionné par des personnes handicapées ».

Aux ateliers Pierre-à-Voir, six cellules de production fonctionnent, soit : un atelier métal, deux ateliers de menuiserie, un atelier polyvalent s'occupant plus spécialement de travaux de conditionnement, une blanchisserie et une brigade de cuisine.

Aux ateliers de la Manufacture et de Champsec, l'occupation est essentiellement axée sur la fabrication d'objets utilitaires en bois, des articles de décoration, de jeux éducatifs, de tissage de tapis, de conditionnement et de mise sous vide, de différents articles ou marchandises, d'impression à chaud et tampographique d'articles publicitaires, de confection de pendules, etc..

Les ateliers de Maison Rouge et du Tonkin  à Sierre et Collombey partagent leur temps par des travaux de conditionnement, de petits assemblages et des travaux de sous-traitance.

L'atelier du pain de la Meunière nous permet une activité intéressante et variée en relation avec la fabrication de produits alimentaires.

Les ateliers intégrés COOP, IORI RESSORT et le Centre de Triage Forestier des deux rives à Riddes, sont des entreprises qui offrent des places de travail à l'intérieur de leur locaux.

Les Ateliers-Boutique "SWEET HOME". Nous exploitons également deux magasins qui vendent certaines de nos productions, l'un à Sion (rattaché à l'atelier de Champsec), l'autre à Martigny.

Les Centres de Jour Ateliers nous permettent de gérer à la "PIERRE-A-VOIR", à la "POMMERAIE", à la "MANUFACTURE" et au "TONKIN" des CJA. Ces ateliers font le lien entre les groupes de vie et les ateliers de production. Les personnes handicapées occupées dans ces ateliers ne peuvent assurer, momentanément ou définitivement, qu'une infime production, voire qu'une occupation de type socio-éducative.

La sévérité de leur handicap, des crises ou des troubles importants, définitifs ou passagers leur limitent l'accès à des accompagnements socio-professionnels. Le rôle d'un CJA est surtout d'essayer d'établir une relation, de sécuriser, d'apprendre ou de poursuivre l'apprentissage de certains gestes, dans le sens d'une meilleure autonomie et une socialisation plus grande.

A noter que dans chaque Centre de petites équipes fonctionnent et sont rattachées aux conciergeries, aux cuisines et aux blanchisseries des Homes et Ateliers.

3. Le secteur administratif

Ce secteur comprend le secrétariat, la comptabilité et la gestion des immeubles.

4. Divers

Pour permettre un fonctionnement optimal des deux premiers secteurs, nous bénéficions de la collaboration partielle d'un médecin-psychiatre et d'un psychologue. Ce soutien est complété par des services en physiothérapie.

Dans cette présentation succincte, nous n'avons pas beaucoup abordé la vie-même de la personne handicapée, ses activités journalières, ses joies, ses peines et ses attentes. Relevons simplement pour conclure que notre préoccupation constante est d'être attentif aux déterminants sociaux (culture, normes et valeurs reconnues), aux contraintes d'ordre économique et de vie institutionnelle et de faire valoir les droits et les besoins légitimes de la personne handicapée mentale.