retour à la page d'accueil formulaire de contact plan du site (sitemap)

Fondation valaisanne en faveur des personnes handicapées mentales

Accueil » Services » Concours-édition 2002

Concours-édition 2002

dans le cadre des festivités des 10 ans
du Centre la Meunière et des Ateliers du Tonkin
(les 29, 30, 31 mai 2002)

media: logos/logo_A200.jpg

media: 1concours.jpg

Olivier Salamin, membre du jury, Alexandre Comby, 1er prix,
Nadine Constantin, 2ème prix ex-aequo, Jean-Marc Dupont directeur de la FOVAHM

(manque sur la photographie :Christine Hessels, 2ème prix ex-aequo)

Travaux de recherche présentés au concours-édition 2002

1er prix

COMBY Alexandre (2002), Nom de code : Opération B.A.Bar. Sion : CFPS.

Le travail d'Alexandre Comby présente l'utilisation de B.A.Bar, outil technologique proposé par la FST (Fondation Suisse pour les Téléthèses) pour faciliter l'expression des personnes handicapées. Le grand mérite de cette recherche est d'avoir permis l'utilisation de B.A.Bar auprès de personnes atteintes de handicaps sévères. Les personnes accompagnées dans ce nouveau cadre ont effectué des progrès appréciables durant la première phase de l'expérimentation : démarche port-folio, gestion du cadre et des angoisses, impulsion et motivation, amélioration de la prononciation. Le 1er prix récompense ainsi les efforts d'un éducateur du terrain qui n'a pas eu peur de prendre une responsabilité de chef de projet et qui poursuit avec persévérance ses objectifs.

2ème prix ex aequo

CONSTANTIN Nadine (2001), L'hôpital de jour : une alternative à l'hospitalisation psychiatrique des patients avec retard mental. Genève : FAPSE.

Dans l'actualité du thème du double-diagnostic, Mme Constantin présente une alternative à l'hospitalisation psychiatrique des personnes handicapées mentales qui traversent une crise : l'hôpital de jour. L'approche est intéressante. Il s'agit d'une véritable alternative à la solution psychiatrique « pure et dure » qui laisse parfois un sentiment de culpabilité, tant auprès des équipes que des parents. L'approche est novatrice. Elle devra certes faire l'objet d'une nouvelle évaluation et de comparaisons avec d'autres structures d'accueil, mais elle ouvre un questionnement et des perspectives salutaires dans l'accompagnement des personnes qui traversent une mauvaise passe.

HESSELS Christine (1999), Le test d'apprentissage de la pensée analogique. Fondation théorique et empirique d'un outil d'évaluation pour personnes présentant un retard mental modéré. Genève : FAPSE.

Dans une thèse de doctorat qui présente des qualités académiques considérables, Mme Hessels s'est attachée à dépasser la notion du QI en se proposant de créer un nouvel outil d'évaluation : le TAPA (test d'apprentissage de la pensée analogique). Ce test permet de prendre en considération les capacités de la personne handicapée mentale à comprendre une relation et à la transférer. Sous sa forme actuelle, le travail est destiné à des spécialistes, mais il ouvre des perspectives à plusieurs niveaux : pour une intégration plus ouverte des personnes handicapées mentales en milieu scolaire, pour un enseignement spécialisé plus stimulant.

Les autres travaux retenus :

CONSTANTIN Marie-José (2001), Vivant jusqu'au bout : accompagnement de fin de vie dans le travail éducatif. Lausanne : ARPIH .

On sait que les situations de fin de vie sont souvent douloureuses pour les équipes. Dans sa recherche, Mme Constantin présente l'approche des soins palliatifs. Celle-ci permet de mieux comprendre les difficultés et les limites de nos interventions. Elle ouvre une réflexion sur l'accompagnement en fin de vie dans une perspective interdisciplinaire.

GABIOUD Casimir (2001), Une boutique pour mieux s'intégrer : répertoire d'indicateurs quant à l'intégration d'une personne déficiente mentale à la vente. Lausanne : EESP.

Les boutiques sont une ouverture des ateliers vers la ville, sur la rue. M. Gabioud s'est attaché à décrire les boutiques qu'il a visitées pour en montrer les avantages et les limites. En plus des idées cadeaux, on y découvre la mise en place d'une réflexion sur l'intégration de personnes handicapées dans le secteur de la vente, soit les enjeux de sa proximité avec le client.

Prêtre Laurent (2001), Méthode d'apprentissage évolutive pour l'atelier jardin. Lausanne : ARPIH.

Si vous voulez faire du jardinage et bien le faire avec les personnes que vous accompagnez, vous trouverez dans le travail de M. Prêtre un recueil exhaustif et soigné du séquençage des apprentissages par lesquels vous devrez passer.

Jammet Claude (1998), Jura Bernois – Un pas de plus vers l'intégration sociale des personnes déficientes adultes ?  Vevey : ASFORI.

M. Jammet ne mâche pas ses statistiques. Il met en évidence les lacunes de systèmes résidentiels qui ne proposent souvent guère d'alternatives au foyer surveillé et à l'appartement protégé, pour les plus autonomes. Sa solution, il la voit dans la mise sur pied d'appartements intermédiaires. La proposition est d'autant plus captivante que son argumentation politique et économique ne manque pas d'idées.

Agthe-Diserens Catherine (2002), Vie d'ado, Vue de face : guide pour adolescents vivant avec un handicap mental. Lausanne.

Catherine Agthe-Diserens est bien connue dans le domaine de l'éducation sexuelle spécialisée. Elle travaille sans relâche à la construction de nouveaux partenariats et elle revendique pour la personne handicapée le droit essentiel de vivre sa sexualité. Elle propose aujourd'hui de créer un guide pour les personnes handicapées mentales adolescentes afin de les soutenir dans ce passage difficile.

LOSA Stefano (2000), Le rapport social à la sexualité des personnes handicapées mentales comme révélateur sociologique du refoulé collectif des civilisations occidentales. Genève : Département de sociologie.

Dans une recherche qui pourrait s'apparenter à un délire sociologique dans le sens positif du terme, M. Losa nous a décoiffés dans une approche inhabituelle qui démonte la construction des représentations sociales qui influencent nos jugements. La sexualité des personnes handicapées est emblématique de nos craintes et du rejet social qu'elles peuvent entraîner.

Theler Katia (2002), Des parents différents ? La révélation du handicap de l'enfant. Sion : CFPS.

Dans un travail bien construit autour du moment critique de l'annonce du handicap, Mme Theler analyse l'implication des professionnels et le vécu de trois mamans qui ont accepté de témoigner. On y découvre notamment que les visions du « deuil de l'enfant idéalisé » diffèrent selon les points de vue.

Comme dans tout concours, les prix, les résultats et le temps qui passe font vite oublier les efforts consentis pour élaborer un travail de recherche. Croyez que dans le temps que nous avons consacré à l'évaluation des travaux, nous avons perçu le souci des auteurs d'améliorer les pratiques éducatives dans l'accompagnement des personnes handicapées mentales. Ce concours a donc pris tout son sens à nos yeux, il en prendra à ceux des futurs lecteurs, à n'en pas douter.